Tag Archives: drum

Project Party #13 – From Dub To Dubstep

FeedMe

feedme

 

Feed Me

John Gooch

Hertfordshire & UK

Dubstep

Producteur, Dj

Mau5trape

Son Site

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Biographie

Discographie

2008 – The Spell / Raw Chicken
2008 – Knights of Cydonia[5]
2010 – Feed Me’s Big Adventure
2011 – To The Stars
2012 – Feed Me’s Escape From Electric Mountain

Videos / Musique


JUST A TRIP #4 – Le Zorba – Paris

BIGA RANX

BigaRanx

 

BIGA RANX

France

Drum’n’bass HIP HOP

Chanteur

xrayproduction

Son site web

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Biographie

MC français aux influences multiples, Biga*Ranx débute dans le milieu reggae dès l’âge de 13 ans. Influencé par la culture Jamaïcaine, il puise son inspiration auprès d’artistes tels que Super Cat, Alton Ellis et Vybz Kartel. Il découvre ensuite l’univers des «grosses productions américaines» et développe rapidement son propre style mêlant Reggae et Hip-hop.

C’est son voyage en Jamaïque qui marquera véritablement le début de sa carrière. Là-bas il fréquente les studios et enregistrera son premier morceau aux côtés de Ninja Ford. Ce séjour l’a largement inspiré car même lorsqu’il chante sur des productions plus actuelles, Biga*Ranx garde son côté singjay jamaïcain qu’il mêle avec dextérité à un chant aux allures plus soul.

En 2004 il créé le Bandalero Sound System et sillonne les routes de France aux côtés du DJ Atili et de temps en temps avec la formation steppa Ondubground. Plus tard Biga*Ranx collabore avec le deejay autrichien Governor General Rugged, pour créer la formation Mus Bus aux l’influence Hip-hop/Dancehall. C’est alors qu’il commence à se faire une place sur la scène reggae française, entre «clash» et soirée sound-system. A l’aise, aussi bien avec un Dj qu’avec un groupe, Biga*Ranx apprend rapidement le métier et brille sur scène.

Il part ensuite séjourner à Londres parfaire son anglais et va y découvrir la pluralité de la scène anglo-saxonne dévoilant différents courants musicaux tel que la drum’n bass et le dubstep. L’engouement pour ces nouvelles musiques développera alors dans ses productions un aspect crossover, signe de sa maturité artistique naissante. De plus en plus ouvert musicalement, c’est avec une facilité déconcertante que Biga*Ranx se pose sur des compositions toujours plus originales.

Suite à cela, les shows se succèdent. En 2006 il partage l’affiche aux côtés de grands noms de la scène reggae tels que Sizzla, Gentleman, Horace Andy, Afura, General Levy, ou encore Steel Pulse. Chacune de ses apparitions est remarquée et tous s’accordent à dire que le jeune prodige à un potentiel impressionnant et une indéniable aisance scénique.

En 2008, il fait la rencontre du singjay jamaïcain Joseph Cotton qui donnera le pseudonyme de «Ranx» au jeune Biga*, symbolisant ainsi son entrée dans la cour des grands. C’est avec lui qu’il postera sa première vidéo sur YOUTUBE créant alors un véritable « buzz ». Immédiatement remarqué par les internautes, sa notoriété ne cesse de grandir et dépasse les frontières de l’hexagone. Les vidéos « Air France Anthem » (en featuring avec Joseph Cotton) et «It’s a shame», enregistrées au studio Lootayard, totalisent aujourd’hui près d’un million de vues. Il est alors rapidement plébiscité à travers l’Europe et enchaine les concerts de Rome à Madrid en passant par Montréal et Copenhague ou encore Lisbonne. A seulement 22 ans, Biga*Ranx a écumé plus de 200 scènes et jouit d’une renommée qui n’est plus à faire. La sortie de son premier album officiel confirmera tout le bien que l’on pense de lui.

2011 est l’année de la maturité pour Biga*Ranx puisqu’il s’affirme véritablement en tant qu’artiste en signant chez X-Ray Production, rejoignant ainsi Danakil, Elisa Do Brasil, Noble Society ou encore General Levy… Aux côtés de sa nouvelle équipe il se lance véritablement dans la réalisation de son premier opus «On Time» qui sortira à l’automne 2011. Résolument moderne et éclectique, cet album est une belle surprise, à découvrir absolument !

Discographie

Videos / Musiques

Contact

Contact

 

Contact

Sebastien Lafon

Hyères

Drum’n bass

Producteur

Son Myspace

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Biographie

Résident alors des soirées  » F*** You I’m Furious !  » au Glaz’art, ce live trouve rapidement sa place parmi des artistes tels que Otto Von Shirach, Gelstat, Broken Note, Niveau Zero… Il rejoint parallèlement le Labomix Crew, grâce à qui il rencontre Candy en 2008. S’en suit la sortie de trois maxis mais surtout le début d’une riche collaboration. D’autres collectifs n’hésitent pas ensuite à faire jouer ce live en constante évolution, et à le placer aux côtés de Phace, Crystal Distortion…

Le projet Contact est un live drum & bass qui n’a pas froid aux oreilles ! Le mélange des genres est au rendez-vous : cette drum & bass ravageuse est tintée de passages hip hop et d’ambiances sombres, de mélodies et de sonorités trance. Les basses, nerveuses et saturées sont appuyées par une rythmique puissante et efficace. Accrochez-vous !!

Discographie

Videos / Musiques

Recent Uploads by Contactlive

NéGO

nego

 

NéGO

Arnaud Gonnet

Tours

Techno – Break – Drum – Jungle

DJ

Label Labomix

www.labomix.org

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

Biographie

Bercé trop près du mur d’enceintes et vite happé par les lignes de basse et les rythmiques acérées, NéGO aiguise son casque à côté du groupe électrogène des KO-37 et rejoint ce sound-system tourangeau à l’aube du 2ème millénaire. Hard-Tekno, envolées sauvages et frénésie musicale constituent la genèse électronique de cet ex-rocker qui retrouve en free-party des sensations oubliées.

Quelques disques plus tard, son bac laissé ouvert regorge d’influences nouvelles. Drum’n Bass d’abord avec un bref passage par le label français M.Atome , puis Nu-Break et Techno à son arrivée à Paris où il joue pour le collectif GANGZ. La musique audacieuse de NéGO prend au piège les dancefloors les plus sceptiques et impose son éclectisme. Souvent funky, parfois hip-hop ou parsemés de combos sombres et appuyés, ses sets surprennent par leur punch et leurs détours. Accessible mais ferme, ce dj à poigne fait glisser les faders tout en douceur et enchaîne des séquences qui ambiancent…

Discographie

Vidéos / Musiques

WWW.WOBBLE.FR Mix by NéGO (Labomix/KO.37)

Black Sun Empire

BSE

 

Black Sun Empire

Micha Heyboer, Milan Heyboer, Rene Verdult

Pays Bas

Drum & Bass, Darkstep, Dubstep

Label Black Sun Empire Recordings, oBSEssions, Shadows of the Empire

www.blacksunempire.com

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Biographie

Black Sun Empire est le nom de scène d’un trio de DJ néerlandais de Drum & Bass (surtout Darkstep et neurofunk) les producteurs et les frères René Verdult Milan et Micha Heyboer.

Basée à Utrecht, Pays-Bas, ils ont commencé à faire de la Drum & Bass en 1995 quand ils se tournèrent vers des artistes tels que Photek, LTJ Bukem, et Ed Rush. Après avoir eu quelques rejets sur les petits labels, ils ont réussi à attirer l’attention des plus grands producteurs comme Trace, qui est actuellement connu pour son label DSCI4. Au moment où ils ont trois étiquettes de leurs propres; Black Sun Empire Recordings, oBSEssions Shadows of the Empire. Le nom est fortement inspiré de Star Wars.

En 2008, Black Sun Empire a commencé à produire de la Dubstep comme « Cold Crysis »

Discographie

Driving Insane – 2004

Cruel and Unusual – 2005

Endangered Species – 2007

Lights & Wires – 2010

Videos


State Of Mind

som

 

State ofMind

Patrick Hawkins et Stuart Maxwell

Nouvelle Zélande

Drum & Bass, Jungle, Neurofunk

SOM Music

www.stateofmindenz.com

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, average: 4,60 out of 5)
Loading...

Biographie

Formé en 2004, State of Mind est un duo Drum & Bass de Nouvelle-Zélande composé de Patrick Hawkins et Stuart Maxwell

Initialement signé chez Total Science en 2005,la discographie de State Of Mind s’est rapidement élargie.
En 2007, le duo a décidé de lancer son propre label, SOM Music. Représentant de leur son unique, le label est devenu une force au sein de la scène DnB. Ils ont enregistré des artistes comme Black Sun Empire, Chris.Su, Axiom, Spinline, SOM, Sigma, Mindscape, Dose, NC17, Bulletproof et plus encore. Le premier album Take Control a été sorti en 2006, chez Uprising Records. Le 2ème album Faster Than Light est sorti en Mars 2009 et a suscité la critique. Il est l’un des seuls de la scène DnB à s’introduire dans le top 40 des ventes NZ. Ils ont sorti en Avril 2011 leur dernier album en date, Nil By Ear.

Discographie

2006 – Take Control

2009 – Faster Than Light

2011 – Nil By Ear

Videos


Jamalski

jamalski

 

Jamalski

New York, USA

drum n bass, techno

Producteur, DJ

Vision Alternative

Son Myspace

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 2,00 out of 5)
Loading...

Biographie

Jamalski, agitateur depuis 1991. Ce n’est pas un slogan marketing. Quel MC autre que ce natif de New-York peut se targuer d’avoir à ce point affolé les compteurs à BPM, hystérisé clubbers et ravers, explosé les barrières entre hip-hop, ragga, jungle, funk, house, dub, techno, drum’n bass ?
De son premier featuring chez KRS One en 1990 à cet incendiaire Ruffnecks revenge, Jamalski s’est toujours situé au-delà du cliché, de la facilité, des genres bien établis. Quand il raconte sa vision de la drum & bass à travers cet album, Jamalski se décale d’emblée de ce qu’on croit savoir : « Pour moi la drum c’est du punk-rock futuriste, un son vraiment underground, qui bien sûr doit beaucoup au hip-hop, au dub, à la scène rave ou à la techno de Detroit mais aussi aux Bad Brains et à tous les artistes qui font exploser les barrières musicales… Je fais partie de ceux qui ne font pas de la musique pour plaire aux programmateurs des FM ».

La force de cet album, c’est d’avoir réussi à faire entrer sur CD l’énorme charge d’adrénaline que Jamalski balance à chaque fois qu’il prend le micro en live. Et ce son-là, la vibration des sound-systems, les amplis à la limite de la rupture, les beats rageurs, se retrouvent ici. L’Internationale de producteurs dont le MC s’est entouré ne sont pas du genre à faire dans le poli ni dans le correct : venus de France (Brusco, Kafra, Chakal 900…), de Belgique (System D), du Canada (Capital J) ou de Norvège (Future Prophecies), les sons sont aussi hargneux, électrisants et sans concession que les lyrics et le flow de Jamalski lui-même.

Bref, cet album est juste énorme, un pavé lancé à pleine volée dans la vitrine d’une industrie musicale qui voudrait vendre les disques comme des yaourts à des consommateurs bêtes et disciplinés. « Moi je n’ai rien contre les voitures ou les fringues, je pense juste qu’il faut faire appel à l’intelligence des gens et à leur originalité plutôt que de les pousser à consommer toujours plus. Je me sens engagé dans une bataille. Je manie une forme de violence dans les mots à titre de métaphore. Le fond du message est positif : bouger pour se remettre en question, briser les frontières, nouer des liens entre les peuples et les musiques, repousser les limites… »

Discographie

2005 : Ruffnecks Revenge,

2000 : Direction l’Europe.

Videos


Chase & Status

chase

 

Chase & Status

Saul « Chase » Milton and Will « Status » Kennard

Londres, Angleterre

drum n bass, breakbeat, grime, hip hop, dubstep, liquid funk

Producteur, DJ

ram, mercury, vertigo, roc nation

www.chaseandstatus.co.uk

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Biographie

Discographie

More than Alot (2008)

No More Idols (2011)

Videos